L'Echo
de février 2020

Coronavirus - informations nationales

Le 26 / 02 / 2020

Retrouvez le point épidémiologique quotidien sur Santé publique France et https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Un hôpital de référence a été désigné dans chacun des départements et régions d'outre-mer. La prise en charge par les autorités sanitaires de cette maladie est identique sur l’ensemble du territoire national, dans les territoires d'outre-mer comme dans l'hexagone.  En Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie, où les gouvernements sont compétents en matière de santé publique comme de gestion de crise, l'État réaffirme son soutien plein et entier aux collectivités pour les accompagner dans la lutte contre ce virus.

Qu'est-ce que le coronavirius covid-19 ?

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS-COV ou le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé - OMS.

Quels sont les symptômes du Coronavirus COVID-19 ?

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement.

Existe-t-il un vaccin ?

Il n’existe pas de vaccin contre le Coronavirus COVID-19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le Coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.

Comment se transmet le Coronavirus COVID-19 ?

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.  Un des vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées.

D’où vient le coronavirus COVID-19 ?

Les premières personnes à avoir contracté le virus s’étaient rendues au marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. Une maladie transmise par l’animal (zoonose) est donc privilégiée mais l’origine n’a pas été confirmée.

Le virus a-t-il muté ? 

Selon les dernières données scientifiques, il existerait en effet deux souches circulantes du virus (L et S).

La souche S serait plus ancienne que la souche L. À ce stade, rien ne permet de confirmer si la mutation a eu lieu chez l’homme ou chez les hôtes intermédiaires (animal).

La souche L serait la souche circulante la plus sévère et la plus fréquente (70% des échantillons testés dans l’étude), tandis que la souche S serait moins agressive et moins fréquente (30% des échantillons).

Grâce aux moyens de détection et aux mesures de lutte contre le coronavirus, la circulation de la souche L, plus sévère et donc plus facilement détectable, tend à diminuer.

Peut-on attraper la maladie par l’eau ?

A ce jour, il n’a pas été rapporté de contamination par l’eau. Cette maladie est à transmission respiratoire et probablement de l’animal à l’homme, mais la source n’est pas encore identifiée.

Peut-on transmettre le virus aux animaux ?
A ce jour, aucun risque de transmission de l’homme à l’animal a été identifié.

Certaines personnes sont-elles plus à risque ?

Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées ou fragiles présentent un risque plus élevé. Dans les cas plus sévères, la maladie peut entraîner un décès.

Quel est le délai d’incubation de la maladie ?

Le délai d’incubation, période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes.  Le délai d’incubation du coronavirus COVID-19 est de 3 à 5 jours en général, il peut toutefois s’étendre jusqu’à 14 jours. Pendant cette période le sujet peut être contagieux. 

Où sont faits les tests et quel est le délai pour établir un diagnostic ?

Les tests diagnostic du Coronavirus COVID-19 sont effectués dans tous les établissements de santé de références, plusieurs milliers peuvent être effectués chaque jour. Le test est réalisé uniquement en cas de suspicion de la maladie, validée par le SAMU et par un infectiologue référent. Il s'agit d'un test de biologie spécifique du Coronavirus COVID-19. Le délai pour avoir un résultat est entre trois et cinq heures.

Qu’est-ce qu’un établissement de santé de référence - ESR ?
Les ESR sont les hôpitaux référents au niveau régional. Ils sont désignés en fonction de capacités d’accueil spécifiques et des ressources humaines et techniques dont ils disposent :

Ils fournissent un appui technique aux Agences régionales de santé (ARS) et jouent un rôle d’expertise et de coordination technique auprès des autres établissements de santé pour la gestion des situations sanitaires exceptionnelles.

Qu’est-ce qu’un cas autochtone ?

Un cas autochtone est une personne qui développe la maladie et pour laquelle on n’a pas de notion de voyage dans une zone à risque.

Qu’est-ce qu’un cas contact ?

Le Coronavirus COVID-19 se transmet par des gouttelettes émises par une personne malade, en particulier lors de contacts étroits. 

Vous êtes considérés comme cas contact :

Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après ce contact, et se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée de toux.

Que se passe-t-il si vous êtes considéré comme un cas contact en France ?

Les autorités sanitaires évaluent avec vous votre exposition et votre risque de contamination et vous délivrent une information sur la maladie due au virus et sur le dispositif de suivi. Un premier examen a pour objectif de vérifier que vous n’avez pas été contaminé. En cas de symptômes, un diagnostic sera réalisé pour vous proposer rapidement les meilleurs soins possibles. Au cours des 14 jours suivant le dernier contact avec un malade, vous devez surveiller l’apparition de tout symptôme de type fièvre ou toux. Les modalités de votre suivi seront précisées par une équipe de professionnels de santé.

Que se passe-t-il si vous êtes considéré comme un cas suspect en France ?

Si vous êtes suspecté d’être atteint du coronavirus COVID-19 par un professionnel de santé et signalé au 15, le SAMU se met en lien avec un infectiologue référent pour avis. A l’issue d’un questionnaire, vous serez classé en cas possible ou exclu.

Comment s’organise la recherche autour du virus en France ?

Le Président de la République a fait un point avec des médecins, des scientifiques des responsables de laboratoires mobilisés pour la recherche contre le coronavirus et les responsables du consortium REACTing, coordonné par l’INSERM et placé sous l’égide d’Aviesan, l’alliance de recherche en sciences du vivant et santé, et mandaté par le gouvernement pour coordonner l’effort de recherche. Le monde de la recherche est totalement mobilisé. Afin de soutenir l’effort de recherche, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ont annoncé le 5 mars 2020 débloquer 5.5 millions d’euros supplémentaires dédiés au soutien et à la coordination de la réponse scientifique à la propagation du virus, portant l’effort global à 8 millions d’euros.

Consignes dans le milieu scolaire

Concernant le personnel éducatif

Les personnels éducatifs, dès lors qu'ils reviennent d'une zone d'exposition, ne doivent pas réintégrer leur lieu de travail. Ils peuvent avoir recours au travail à distance ou bénéficier d’un arrêt de travail et d’indemnités journalières sans délai de carence jusqu’à 20 jours sur justificatif fourni à l’Agence régionale de santé.

Les personnes concernées sont les assurés qui n’ont pas de symptômes pour lesquels il est recommandé de respecter une période d’isolement du fait d’avoir été en contact avec une personne malade du coronavirus ou d’avoir séjourné dans une zone concernée par un foyer épidémique de ce même virus et dans des conditions d’exposition de nature à transmettre cette maladie. Un des parents dont l’enfant est concerné par une période d’isolement et qui ne peut se rendre au travail pour garder son enfant à la maison est également concerné par cette procédure.

Pour ces personnes, un avis d’arrêt de travail est délivré uniquement lorsque l’assuré est contraint d’interrompre son activité professionnelle. Il est recommandé que les personnes échangent avec leur employeur en amont de leur contact avec l’ARS pour privilégier le télétravail ou voir s’il est possible d’adapter leur poste de travail (bureau isolé par exemple).

Nous demandons aux personnels dans cette situation de se signaler au plus tôt auprès des directeurs et des chefs d’établissement.

Concernant les élèves et les enfants accueillis en établissement d'accueil de la petite enfance

Les enfants, les élèves ou étudiants revenant d'une zone d'exposition ne doivent pas être accueillis dans les crèches, écoles, établissements scolaires et établissements d'enseignement supérieur.

Ainsi, il est demandé aux familles de ne pas envoyer leurs enfants à l'école uniquement s'ils ont traversé ou séjourné dans une zone d'expositionL'affiche suivante sera apposée à la porte des établissements :

Les parents maintenus à domicile peuvent bénéficier d'un arrêt de travail et d'indemnités journalières sans délai de carence jusqu’à 20 jours sur justificatif fourni à l'Agence régionale de santé.

Continuité pédagogique

Différents moyens existent déjà pour accompagner les élèves absents (environnement numérique de travail, messagerie électronique). La continuité pédagogique doit permettre de maintenir un lien entre l’élève concerné et ses professeurs. À cette fin, le directeur d’école ou le chef d’établissement s’assure que l’élève a accès aux supports de cours et qu’il est en mesure de réaliser les devoirs ou exercices requis pour ses apprentissages.

Si nécessaire, le CNED Académie numérique a ouvert temporairement un service de continuité du service éducatif afin de permettre la mise à disposition immédiate de séances pédagogiques en ligne. La plateforme permet de proposer des parcours pédagogiques permettant de couvrir une période de quatre semaines, de la grande section à l’année de Terminale.

Voyages scolaires

Le rectorat de l'académie de Lille a demandé aux écoles et établissements d'annuler ou reporter les voyages scolaires qui prévoient un séjour ou une escale dans une zone d'exposition.

Concernant la population étudiante, les mêmes règles et recommandations évoquées supra s’appliquent s’agissant d’une communauté particulièrement mobile (voyages ERASMUS, par exemple).

Dans les milieux économiques, culturels et sportifs

Toutes les informations sur  http://www.nord.gouv.fr/Actualites/Actualites/Coronavirus-Mesures-destinees-aux-entreprises

Événements culturels et sportifs

Néanmoins, à compter du samedi 29 février et jusqu'au samedi 14 mars, les rassemblements et manifestations publiques en milieu confiné (espace fermé et non en plein air) de plus de 5 000 personnes sont interdites dans le département du Nord conformément aux directives gouvernementales.

> Arrêté du 29 février 2020 portant interdiction des rassemblements et manifestations publiques en milieu confiné de + de 5000 personnes dans le Nord.

Cet arrêté préfectoral est consultable sur la page dédiée au recueil des actes administratifs du département du Nord. Consulter le communiqué de presse

Les recommandations sanitaires

Pour les personnes ayant été en contact rapproché avec l’un des malades et qui présenteraient des symptômes (fièvre et signes respiratoires de type toux ou essoufflement), il est recommandé de :

   - contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et en mentionnant le contact rapproché avec une personne malade ;
   - éviter tout contact avec l’entourage et porter un masque de type chirurgical ;
   - ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Comme pour la grippe saisonnière, les "mesures barrières" (tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, se laver régulièrement les mains) sont les plus efficaces.

Pour vous informer

Les pouvoirs publics communiquent régulièrement sur les sites ci-après et les numéros mis en place, en actualisant régulièrement les informations utiles à relayer.

Par téléphone

- Dans la région Hauts-de-France : la cellule d’information du public (CIP) de la région Hauts-de-France est ouverte pour les 5 départements (Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme) :
  . tous les jours de semaine : de 08h30 à 21h00
  . le week-end : de 08h30 à 14h00.

03 20 30 58 00

 - Au niveau national : des informations resteront diffusées, en temps réel, aux professionnels de santé, au grand public et à tous ceux qui voyagent via des aéroports. Un numéro vert national d’information est disponible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 :

0 800 130 000

Vous pouvez également appeler le 15 (SAMU) mais uniquement en cas de signe d’infection.

Sur les sites internet

Retrouvez toutes les informations et les recommandations sur le site Internet national, mis à jour en continu : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Les informations régulièrement mises à jour sont également disponibles sur ce site Internet des services de l’État dans le Nord : www.nord.gouv.fr

Voir toutes les actualités
^