L'Echo
d'octobre 2020

COVID-19 : le Nord placé en zone rouge

Le 07 / 09 / 2020

MISE À JOUR DU 30 SEPTEMBRE 2020

Afin de répondre aux questions portant sur la situation sanitaire liée au COVID-19, une cellule d’information du public sera ouverte à compter du lundi 28 septembre pour le Nord :

03 20 30 58 00

  • du lundi au vendredi
  • de 9h à 12h
  • et de 14h à 17h

L’adresse de messagerie pref-covid19@nord.gouv.fr reste disponible pour l’ensemble des questions que se posent les particuliers, collectivités locales, les corps constitués, associations, etc.

--------------------------------------

Depuis plusieurs semaines, la circulation de la Covid-19 s’intensifie dans le département du Nord. Les « taux d’incidence » et de « positivité » ne cessent de croître. L’évolution défavorable et rapide de la situation sanitaire, avec un taux d’incidence (nombre de cas confirmés pour 100 000 habitants sur 7 jours glissants) qui s’élève à 64,3 pour le Nord contre 37 au 1er septembre, est particulièrement importante dans la Métropole Européenne de Lille (65) où le brassage de populations et les rassemblements sont propices à une diffusion rapide du virus. Autre constat, la transmission du virus est particulièrement élevée sur la tranche d’âge 15-45, en particulier chez les 20-30 ans (85,8). Par ailleurs, 13 des 24 clusters actifs en région sont situés dans le Nord.

Compte-tenu de cette situation alarmante, le décret n° 2020-1115 du 5 septembre 2020 a placé le département du Nord en zone de circulation active du virus (rouge). Suite à cette décision, des mesures obligatoires s’imposent.

Sur l’ensemble du département à compter de ce jour :

Cela concerne: 

Michel Lalande, préfet du Nord, a également pris la décision de procéder au renforcement des mesures sanitaires sur le territoire de la MEL.

Sur le territoire de la MEL à compter de ce jour :

Les restaurants, débits de boissons et assimilés et commerces d’alimentation générale ont désormais une obligation de fermeture de 00h30 à 06h00 pour une durée de 15 jours.

Cette mesure s’accompagnera du renforcement des contrôles et des verbalisations. Pour information, plus de 870 contrôles d'établissements ont donné lieu, depuis la mi-août, à 52 verbalisations pour non respect des consignes et 10 mises en demeure de se conformer aux règles. Faute de réaction, 1 établissement a été fermé sur décision administrative et d’autres procédures sont en cours, elles se traduiront, dans les prochains jours, par de nouvelles sanctions.

Pour renforcer le volet préventif, l’Agence régionale de santé, qui a déjà organisé en partenariat avec la préfecture et les communes depuis la fin du mois de mai, 26 opérations de dépistage dans le Nord, dont 14 sur la MEL, poursuit et intensifie ce dispositif. Des opérations de dépistage sont d’ores et déjà programmées dans les jours à venir dans différents lieux du département (Waziers, Feignies, Villeneuve d’Ascq, Seclin, Douchy-les-Mines, Lompret, Pérenchies et Verlinghem, Saultain, Socx et Bissezeelle, Saint-Saulve, Touflers) et d’autres sont en cours de planification.

Les actions de communication et de sensibilisation aux gestes barrière et au dépistage seront par ailleurs renforcées, notamment à l’égard des étudiants et des jeunes adultes au sein des milieux festifs. Des actions de prévention et de dépistage vont également être organisées dès la rentrée avec les universités et les associations d’étudiants.

Michel Lalande rappelle une nouvelle fois l’importance des gestes barrière et invite chacun à la plus grande vigilance.

L’augmentation du nombre de cas et surtout l’apparition de clusters sont en effet souvent liées à un défaut de vigilance, voire à de l’inconscience, par exemple lors des regroupements en famille, entre amis, communautaires, des événements collectifs et festifs… durant lesquels les mesures barrières sont peu voire pas du tout respectées. La lutte contre la transmission du virus est l’affaire de tous. Il est donc, plus que jamais, nécessaire de limiter les comportements à risque pour inverser la tendance, préserver le bien-vivre ensemble et éviter collectivement le reconfinement.

Centre de dépistage COVID-19

Le laboratoire Synlab a déployé une unité mobile de dépistage du Covid-19 sur le parking de l’hôpital Saint Philibert. Il fonctionne sur le principe d'un drive pour les automobilistes et une zone est dédiée pour les tests pour les piétons. Test virologique PCR (par le nez) gratuit. Du lundi au vendredi, sur rendez-vous, de 09h à 12h sur rendez-vous.

Voir toutes les actualités
^